Persona 5 : Examen du jeu sur PS3

Nous avons une énorme envie de jouer fond pour cette nouvelle aventure de la personne, l’un du plus aimé de Atlus saga. Et après une version préliminaire pour PS4, qui a fait plus de confirmer les attentes que nous avions déposé sur elle.

En effet, nous avons déjà pu jouer à différents niveaux du parti 5 et il nous a laissé des sensations excellentes. Et c’est qu’il montre qu’Atlus s’occupe d’extraordinaire façon dont chaque appartenant à ces éditions de série JRPG bien-aimé (bien qu’assez de niche dans notre territoire, malheureusement). Un titre qui, pour les amateurs des aventures de la même catégorie, va devenir une des revendications principales de cette saison.

Voleurs de désirs sombres

Au sein du JRPG, saga de la personne doit toujours offrir les arguments et les histoires d’origines très suggestifs et flashy qui s’éloigne des conventions dans d’autres aventures similaires. Et personne 5 ne sera pas une exception à cette facette.

L’intrigue tourne autour d’un groupe d’étudiants japonais, dont le protagoniste principal sera le nom que vous voulez, qui est typique. Et ce qui sera consacré à lui et Ann Takamaki, chat anthropomorphe (et la mascotte) Morgana, Ryuji Sakamoto et les autres acteurs ? Quant à voler… mais pas dans la façon dont vous pensez beaucoup d’entre vous !

Chacun de ces personnages subiront une lutte interne continue contre la société qui est satisfaite lorsqu’ils entrent en jeu leur masque et sont pour former la bande appelée fantômes voleurs. Mais au lieu d’avoir volé des objets physiques, ce groupe d’utilisateurs sera consacré à voler la volonté cachée de ceux qui les intéresse.

Double jeu

Ce qui nous donnera cette histoire sera extrêmement profonde et notamment quand il s’agit de jouabilité. Oui, parce que ce groupe d’étudiants devront mener une double vie qui se reflétera dans le jeu : le quotidien et comme fantôme de voleurs.

Bien que nous pouvons voyager librement certains endroits de la capitale tels que par exemple nous plant au milieu de Shibuya (le plus important quartier commercial de la capitale japonaise) et de participent à des mini-jeux ou même travailler à temps partiel pour obtenir de l’argent, l’Institut Shujin situé à Tokyo sera notre journée point, ne soit nécessaire de venir à lui chaque jour. Et à l’intérieur, vous aurez besoin de cours sur le droit d’assister ou de participer à certaines de leurs activités parascolaires et établir des relations avec les autres étudiants.

Ce serait tout à fait intéressant… et pratique pour le groupe. Et ce sera pour la simple raison que nous pourrons aller former une équipe avec les soi-disant confidents, qui sera en mesure de fournir des informations utiles et certains avantages et des compétences au groupe lorsque le moment d’agir, pour ainsi dire.

Et quelle que fois arrivé ? Peut-être que lorsque les joueurs mettent leur masque et se plonger dans le métaverse soi-disant. Une application les protagonistes peuvent aller à l’arret de ce qui sera une sorte d’interprétation sui generis de l’inconscient de la société. Et on y trouve les soi-disant palais, des zones de jeu étranges qui viendront essentiellement à une sorte de donjons qui correspondent avec les désirs sombres et déformées des individus.

Le gameplay va changer beaucoup par rapport à ce qui va vivre en tant qu’étudiants, étant donné que ces scénarios vont être jonchées d’ennemis que nous aurons à vaincre dans les combats qui interviennent à leur tour. Le système de combat a semblé extrêmement attractif et très fluide et peut exécuter une grande variété d’actions avec aisance, tandis que chaque bataille aura sa touche tactique, surtout quand vient le temps de tuer le boss final.
Pour les éliminer, il faut attaquer son point faible et exploiter ses faiblesses, qui nous permettra d’atteindre le Trésor qui ne sera pas autre chose que le désir même de la personne qui préside le palais dans lequel nous nous trouvons.

Seulement une heure ont été en mesure de jouer cette aventure (pas nous c’est plus long) par le biais de multiples points d’enregistré précédent, mais croyez-nous quand nous disons qu’il a été suffisamment pour être complètement épris de la nouvelle proposition par Atlus qui atterrira dans la PS3 et la PS4 le 4 avril.

La ligne graphique qui détiendra cette aventure JRPG nous sentait extrêmement original et attractif.

Aussi, il est l’un de ces titres qui entrent dans les yeux. Et non pas à cause de son moteur graphique, qui sera plutôt solvable mais pas particulièrement puissante, mais sa grande ligne esthétique.

Abstraction faite de son compte à rebours de style qui servira à recréer les personnages, la vérité est que le moyen de capter l’agitation des rues de Tokyo, à l’intérieur des palais et autres aspects ornementaux par Atlus sera extrêmement caractéristique. Une personnalité remarquable et une finesse exceptionnelle seront les deux principaux aspects qui rendront la présence technique de cette JRPG.

Cette grande ligne cosmétique sera bien soutenue par un doublage exceptionnel aussi bien en anglais et en japonais sous-titré en anglais et est parfaitement surmontée d’une sensationnelle bande originale composée par Shoji Meguro.
Personne 5 est une des œuvres JRPG plus attendus de l’année et la foi qu’attente vaudra, semble exceptionnelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *